Etudes sur le grand domaine carolingien

1st Edition

Jean-Pierre Devroey

Routledge
Published February 26, 1993
Reference - 320 Pages
ISBN 9780860783459 - CAT# Y283582
Series: Variorum Collected Studies

USD$165.00

Add to Wish List
FREE Standard Shipping!

Summary

The origins of the large estate of Carolingian Europe and the role it played in the evolution of Frankish society and economy are the themes of this volume. The first group of articles focus on documentary evidence, especially the polyptychs and their interpretation. Though there is insufficient material for any true quantitive history, Professor Devroey argues that the evidence points to demographic expansion, coupled with the exploitation of new agricultural methods and crops, and a reliance on the family as the unit of production. Further studies relate these estates to the commercial networks of the area, from a local to an international level. A final concern is to demonstrate that the large estate formed a key component of the Carolingian rulers’ aim to establish the ’bonum commune’ and a stable society, with assured food supplies, regulated markets and a just system of weights and measures. L’origine du grand domaine de l’Europe carolingienne et le rôle qu’il jouait dans l’évolution de la société et de l’économie du monde franc sont les thèmes de ce volume. Le premier groupe d’articles se concentre sur des documents et plus spécialement sur les polyptyques et leur interprétation. Bien qu’il n’y ait pas de matériel suffisant pour une histoire quantitative, le professeur Devroey soutient que tout indique une expansion démographie, à laquelle viennent s’ajouter l’exploitation de nouvelles méthodes agricoles et de récoltes, ainsi qu’une dépendance vis-à-vis de la famille en tant qu’unité de production. Des études supplémentaires font le lien entre ces propriétés et les réseaux commerciaux de cette partie du monde, du niveau local au niveau international. L’auteur s’efforce finalement de démontrer que le grand domaine était un des facteurs à la base de la volonté des dirigeants carolingiens d’instaurer le ’bonum commune’ et une société stable avec des approvisionnements assurés, des march

Share this Title